© OTHB
Expressions béarnaises

Lexique béarnais

La langue et la culture occitane sont toujours bien vivantes en Béarn, et notamment dans les vallées des Pyrénées !
L’histoire et les premières traces écrites de cette langue remontent au XIIIème siècle dans les textes de lois en vigueur (les fors), mais le béarnais est parlée depuis le Vème siècle.
Aujourd’hui, elle connait une période de renaissance au travers des artistes, poètes, chanteurs, associations, institutions, écoles calandreta… qui l’utilisent au quotidien.

Pour comprendre un peu mieux certaines expressions locales, pour échanger quelques mots sur les marchés, ou simplement pour assouvir votre curiosité, voici un petit lexique de béarnais/gascon/occitan basé sur les potentielles découvertes culinaires et toponymiques que vous pourriez faire en Béarn et en Pyrénées béarnaises.

La prononciation est un peu différente du français. Nous avons choisi ici de vous présenter la graphie normalisée du béarnais, mais il existe d’autres graphies que vous pourrez rencontrer durant votre séjour en Béarn.

L'accent

  • Le « a » final se prononce o ou œ.
  • Le « à » se prononce a et est accentué.
  • « ae » et « é » se prononcent é.
  • « è » se prononce comme « père » en français.
  • « o » et « ó » se prononcent ou.
  • « ò » se prononce o.
  • « h » doit être aspiré.
  • « j » se prononce j ou y selon les régions du Béarn.
  • « r » et « n » finaux ne se prononcent généralement pas.
  • « v » se prononce b.
  • « nh » se prononce comme gn.
  • « lh » de « familha » se prononce comme « famille ».

Comment dire en béarnais/gascon/occitan…

définition des mots et expressions de la vie quotidienne
  • Bonjour : Adishats, adiu
  • Merci : mercés
  • S’il vous plait : en v’ac pregar
  • Oui : òc
  • Non : non

Si vous entendez « planvienguts », c’est que votre interlocuteur vous souhaite la bienvenue.
Vous pouvez poursuivre la conversation en lui demandant comment il va : « quin ve va ? », ou comment il se nomme : « quin v’aperatz ? ».

Les spécialités culinaires

du pays

La toponymie

des lieux

Les noms de famille découlent presque systématiquement des lieux où celles-ci avaient élu domicile. Par exemple, la racine « arriu » dans un nom signifie rivière ou ruisseau. Elle a donné naissance à des noms comme Larrieu, Darrieu, ou encore Arrieubergé.
Les noms de pics ont souvent été mal retranscrits par les géographes de l’époque. Ainsi, le Pic du Soum Couy signifierait « le pic du pic pelé », et le col du Somport, « le col du col le plus haut ».
Terre : tèrra

Aller plus loin