© OTHB

Refuges dans les Pyrénées,

toutes les informations

Top des refuges pour vos randonnées dans les Pyrénées

Découvrez les refuges de montagne dans le Béarn et le Haut-Béarn
Service accueil
Une habituée des lieux

Experte de la destination

Une sélection des refuges

dans les Pyrénées béarnaises, en Haut-Béarn

Le refuge Jeandel, situé au bord des pistes de ski de La Pierre Saint-Martin, un bon point de départ pour vos sorties hivernales mais aussi pour vos randonnées estivales. Le refuge est en effet situé le long du sentier GR10 qui relie l’Atlantique à la Méditerranée. Vous profiterez de véritables moments de tranquillité avant de vous lancer dans vos activités sportives préférées.

Le refuge du Pic d’Anie, situé au cœur du joli village de Lescun. Par sa position, il est le lieu idéal pour les randonneurs du GR10 mais aussi pour venir en famille découvrir les joies de la montagne. Facile d’accès, il est entouré de chemins de randonnées accessibles à tous et c’est également un bon point départ pour d’autres activités sportives telles que l’escalade, le vélo, les raquettes à neige et le ski de randonnée. Le refuge de l’Abérouat, à l’écart du village de Lescun conviendra aux contemplatifs.

Le refuge d’Arlet, est perché à 2000 mètres d’altitude  au Sud de la vallée d’Aspe, dans le Parc National des Pyrénées. On y accède à pieds uniquement, c’est l’hébergement le plus haut des Pyrénées-Atlantiques .

Le refuge du Larry, sur le chemin qui mène en vallée d’Ossau  est non gardé mais toujours ouvert au randonneur, même en été.

Les cabanes pastorales sont aménagées en partie pour accueillir des randonneurs (hors saison d’estive) . Pour ce type de refuge, pas de gardien mais une auto gestion où chaque randonneurs est invité à être responsable dans l’utilisation des lieux. Ces lieux sont parfois  à partager car il n’y a pas de réservation !

Les refuges d’altitude sont généralement gardés de fin mai à mi-octobre.

Pour vos vacances à la montagne, n’hésitez pas à venir découvrir les couchers et levers de soleil depuis  les refuges dans les Pyrénées. Des  moments d’émotion que l’on garde  avec soi toute sa vie.